La ville de Boisbriand s’entend avec ses cols blancs et ses cols bleus

Courtoisie. Assis à la table, de gauche à droite : Édyth-Ariane Lavoie, greffière, Éric Labelle, président du syndicat, Christine Beaudette, mairesse, Karoline Cyr, directrice Service des ressources humaines. Derrière, de gauche à droite : Karine Loubert, vice-présidente cols blancs, Éric Beaulieu, vice-président cols bleus, Rima Chebib, conseillère syndicale du SCFP, André Lapointe, directeur général, Héloïse Villeneuve, greffière et chef de division Cour municipale et Stéphane Mérineau, directeur adjoint Service des travaux publics.

La Ville de Boisbriand est heureuse d’annoncer qu’une entente est survenue avec le Syndicat canadien de la fonction publique, section locale 4238, représentant près de 260 employés cols blancs et cols bleus, laquelle s’échelonnera du 1er janvier 2022 au 31 décembre 2028.

À la suite de la négociation entre les membres de l’exécutif syndical et la partie patronale, la nouvelle convention collective a été adoptée par les membres dans une proportion de 85 % lors de l’assemblée tenue le 27 novembre dernier.

« Les travaux ont été menés dans le respect des enjeux de chacune des parties et je tiens à remercier toutes les personnes qui se sont mobilisées en ce sens. La présente entente permet une plus grande flexibilité dans la confection des horaires, une meilleure conciliation travail-famille, une stabilité de la main-d’œuvre et une optimisation de l’organisation du travail », a affirmé M. André Lapointe, directeur général de la Ville de Boisbriand.

Pour la mairesse, Mme Christine Beaudette, « le rehaussement de certaines conditions de travail de nos travailleurs syndiqués était un incontournable afin de fidéliser la main-d’œuvre et de positionner la Ville de Boisbriand comme un employeur de choix. Un gain important pour les citoyens est la bonification de l’offre de service 7 jours sur 7 avec l’ajout d’un quart de travail la fin de semaine au Services des travaux publics ainsi qu’une présence plus grande de nos brigadiers scolaires aux abords des écoles. »

Notons que des hausses salariales de 4 % s’appliqueront rétroactivement pour les années 2022 et 2023 et pour les années 2024 à 2028, l’entente prévoit une indexation des salaires de 2,5 % jusqu’à concurrence de 3 %, selon l’Indice des prix à la consommation (IPC).

Dernières nouvelles:

ENTREPRENEURS...
Annoncez-vous localement !

450.755.3515